La méthode historique

Aux origines : Joseph Pilates

Joseph Pilates est né en 1880 près de Düsseldorf, en Allemagne.
Joseph H. Pilates était un enfant rachitique qui souffrait d’asthme et de rumatisme articulaire aigu.

En 1912, Pilates s’installe en Angleterre, ou il devient boxeur puis artiste de cirque et enseigne les techniques d’autodéfense aux détectives anglais.

Dès son adolescence dans les années 1900, il a cherché à améliorer sa santé. Il a finalement mis au point 1000 exercices qui l’ont aidé, ainsi que ses élèves, à vivre longtemps et en bonne santé.

Durant sa jeunesse, il a pratiqué avec succès la gymnastique, la musculation, la plongée et le ski. Dès l’âge de 14 ans , il était suffisamment musclé pour poser pour des planches anatomiques.
En 1926, il a quitté l’Allemagne pour New York et y a créé son propre studio, attirant de nombreux danseurs, athlètes et hommes d’affaires.

Lorsque la première guerre mondiale éclate deux ans plus tard, il est traité en « ennemi étranger » et interné avec d’autres allemands dans le camp de Lancaster, puis sur l’île de Man.
Il devient infirmier dans ce camp, et enseigne aux autres prisonniers les exercices physiques qu’il a mis au point.
Aucun d’entre eux ne succombe à l’épidémie de grippe qui tue des milliers de personnes en 1918 en Angleterre, et le mérite en est attribué à Pilates.

Après la guerre, Pilates poursuit son programme d’entrainement à Hambourg, et affine ses méthodes auprès des forces de police de la ville. En 1926, déçu de sa collaboration avec l’armée allemande, il émigre aux Etats-Unis. C’est sur le navire qui le conduit en Amérique que Pilates rencontre sa futur femme Clara.
Le couple créé un studio à New York, qui enseigne toujours la méthode aujourd’hui. Pilates et sa femme ont personnellement dirigés l’entraînement de leurs clients au studio durant quatre décénie.